Le monde magique sombre peu à peu dans le chaos
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Entretien privé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Michael Storm
* Cool Admin... *
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1035
Age : 32
Maison ou métier : Directeur Serdaigle/Brigadier Auror/Professeur de Magie Noire
Mood : Prétencieux
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Entretien privé   Sam 28 Juin - 1:08

BUREAU PRIVE DE MICHAEL STORM
FRAPPEZ AVANT D'ENTRER OU TREPASSEZ!



Vous voici dans mon bureau uniquement dans le but de me poser des questions rapides, courtes et précises.
Je ne supporte pas les mimiques et autres balivernes donc soyez concis!

Si vous avez un doute, une énigme au sujet des cours, du déroulement des épreuves, veuillez poster après ce message.
J'y répondrai selon mon humeur.


Votre Professeur de Magie Noire
Mr. Storm


_________________
What I've done, I'll face myself,
To cross out what I've become,
Erase myself and let go
what I've done.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Europe O'Brien
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 498
Age : 28
Maison ou métier : Directrice de Poudlard
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Dim 29 Juin - 20:45

Europe jeta ses cheveux en arrière, délicatement, elle se passa du rose sur les lèvres, du fard à paupières, un brin de rouge à joues, deux pressions de parfums. Elle ajusta ses lunettes, défroissa le bas de sa robe, et regarda le résultat dans son grand miroir magique qui ne manqua pas de lui rappeler qu'elle était la plus belle, mais aussi la plus drôle, la plus intelligente, la plus cruelle et la plus attirante des femmes. Satisfaite, elle quitta son bureau.
Non, elle n'avait pas rendez-vous, non elle n'était pas sure que sa visite fasse plaisir à Michael, non elle n'avait pas décidé de revenir à l'école, et non elle ne venait pas le rappeler à l'ordre! Quoi qu'il en aurait eu bien besoin. De toute façon la liste de ses débordements était bien trop longue pour être traitée durant une entrevue flash-éclaire. Peut-être même n'était-il pas là?
Mais continuons! Europe traversa le château d'un pas alerte d'habituée. Voilà dix-sept ans qu'elle usait les pavés de pierre de Poudlard. Michael, elle l'avait connu tout jeune, du temps où elle n'était que Professeur de Potions. Et aujourd'hui, voilà qu'elle le retrouvait au commande de son propre cours. Il était devenu tellement charmant. Europe n'avait encore jamais été amoureuse, sauf du ténébreux Dean en première année, mais elle devait avouer que Michael avait un certain charme. En fait, ce jeune n'avait qu'un grave défaut, il était prétentieux. Et lorsqu'un prétentieux rencontre une prétentieuse, non, ça ne fait pas des chocapics mais plutôt des étincelles. En même temps entre son père chanteur et sa mère mannequin, le jeune Michael avait évolué dans un milieu qui favorise ce genre de comportement. Évidemment, Europe était à l'opposé de tout ça, elle devait tout à ses racines généalogiquement parlant. La grande classe quoi!


Hey zut, je me suis encore perdue dans les affres de ses pensées. Revenons-en à nos moutons, je vous prie! Bien, Europe arriva devant la porte imposante du bureau du Prof de Magie Noire, avec amusement, elle lu, ou plutôt relu le message de bienvenue qui ornait la porte austère. Tout Michael! En même temps, on ne devient pas professeur de Magie Noire par hasard. Quoi que... Un Serdaigle, c'était quand même la décadence.
La jeune directrice ouvrit d'un geste sec, destiné à surprendre, c'était évident, et à faire un petit effet. Sans attendre de réponse, elle s'engouffra dans la pièce, et en voyant qu'il était assis à son bureau, se laissa choir dans le fauteuil qui lui faisait face.


"Oh mon cher Michael, quel plaisir de vous voir enfin! Vous êtes difficile à apercevoir, dites-moi. Vous m'excuserez d'avoir pris les devants, mais j'avais envie depuis longtemps de faire, avec vous, un brin de conversation. J'espère que vous ne m'en tiendrez pas rigueur! Non? Oh, vous êtes un amour, j'aurais bien dit un ange mais vos allures polissonnes laissent penser tout autre chose..."

Europe lui adressa un clin d'oeil malicieux. Michael n'avait toujours pas ouvert la bouche. Il avait de la chance, ce jour-là, Miss O'Brien n'était pas en mode bavarde, sinon, il aurait eu tout le temps de nettoyer son bureau deux fois avant d'avoir pu, ne serait-ce que saluer sa Directrice. Extravagante, comme toujours, elle tapota du doigt sur l'accoudoir du fauteuil en faisant s'entrechoquer ses bagues. A première vue, elle attendait une réponse...

_________________
~*Directrice de Poudlard*~
~*Chef-adjointe des Mangemorts*~
Pink Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Storm
* Cool Admin... *
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1035
Age : 32
Maison ou métier : Directeur Serdaigle/Brigadier Auror/Professeur de Magie Noire
Mood : Prétencieux
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Lun 30 Juin - 12:23

Le jeune professeur, comme à l'accoutumée, profitait de l'une de ses si rares pauses entre deux cours pour s'instruire sur le monde moldu. Une revue du National Geographic pausée sur son bureau, il lisait paisiblement tout en étant affalé élégamment dans son fauteuil de simily cuir, une jambe repliée sur l'autre dans un soucis de snobisme, tel un noble aristocrate de quartiers chics.

Repensant à cette arrassante journée, il ferma les yeux pour se laisser guider par la douce odeur d'une tisane précédement préparée dont l'arôme délicat et enivrant se répendait dans toute la pièce. Un moment de finesse dans un monde de brutes pensait-il. Bercé dans ses pensées, son activité cérébrale se relacha, laissant au gré de ses songes s'envolés ses petits tracas.
Encore aujourd'hui il avait renvoyé de cour un élève de première année quelque peu turbulant. Ce dernier n'avait seulement fait que parler sans en demander l'autorisation mais Storm pensait que la discipline absolue méritait quelques petits sacrifices. Jamais il n'admettrait ne serait-ce un seul débordement. Estimant que celà reposait sur le principe de la politesse et des bonnes manières, il voulait plus que tout se faire respecter en temps que professeur malgrè son jeune âge.
Autant donc attaquer fort, mettre les choses au point dès le début de l'année quitte à être détesté par tous ses élèves. Envenimer les choses, appeurer ces jeunes étaient son but principal car de leur crainte en ressortait en son âme et conscience un sentiment de puissance, de pouvoir. Pas très catholique pour le brigadier des aurors.....
Mais il savait s'en tenir aux limites du respectable, analysant chaqu'une de ses paroles en pensant aux conséquences probables.

Ce petit détail allait bientôt être oublié, refoulé au plus profond de sa memoire comme tant d'autres événements. Un si petit incident ne représantait donc plus rien à ses yeux.
Il replongea alors son regard sur sa tasse vide et leva machinalement sa main sur sa droite sans poser ne serait-ce un seul coup d'oeil vers l'endroit visé. A l'aide de sa baguette, il prononca très légèrement un sort de débutant, dans le but d'amener jusqu'à lui une vieille jarre romaine datant de plusieurs siècles aux vues des moulures gracieuses reposant à la surface de la céramique.

La revue de presse à la main, la jarre de l'autre, il commença à verser le précieux liquide pour ensuite en boire avec raffinement le contenu, tout en relisant un paragraphe sur l'accroissement démographique du Japon, lorsqu'il fut surpris par une entrée des plus agréables. Miss Europe O'Brien, jeune femme des plus respectables et des plus reconnues dans le monde de Poudlard.

Son visage fut des plus insensible lorsque la jeune directrice de l'école entra de pieds fermes dans son bureau.
Il avait pourtant prévenu qu'il fallait frapper mais apperemment cette dame de haut rang n'en tenait rigueur. Encore une marque de politesse en moins. Dans quel monde vivons-nous, je vous le demande?
Heureusement pour elle, il la connaissait bien et savait pertinemment que cette entrée inattendue était le fruit de la réflexion d'un esprit taquin et malicieu.

A l'instant, le regard posé sur elle, il repensa à ses nombreuses années passées en sa compagnie, un professeur de potions à l'allure guillerette et motivée dans toutes ces actions. Toujours à l'écoute et disponible.
Storm aurait espéré lui ressembler ne serait-ce qu'un peu, mais il était bien trop prétencieu et ne ne possédait pas autant de patience que la demoiselle.

Elle s'installa rapidement dans le fauteuil qui lui faisait face tout en débitant des paroles à un rythme éffréné, ce qui était d'ailleur sa plus grande manie. Et pourtant, la connaissant, celà pouvait être bien pire!
Il attenda patiemment qu'elle finisse son discours pour réfléchir un instant.

* Hum.... mes allures polissones? Vient-elle pour me réprimender au sujet de ce jeune garnement encore une fois?*

D'un mouvement de la main, il l'invita à partager une petite douceur.

" Voulez vous une tasse de thé Madame la Directrice?
Vous pourriez ensuite me faire part de vos divergences d'opinion au sujet de cet élève. Si toute fois qu' il s'agisse bien du sujet de votre visite?"

_________________
What I've done, I'll face myself,
To cross out what I've become,
Erase myself and let go
what I've done.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Europe O'Brien
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 498
Age : 28
Maison ou métier : Directrice de Poudlard
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Ven 4 Juil - 16:03

Du thé? Décidément, Michael semblait mieux connaître Europe qu'elle ne le pensait. Le thé, c'était la plus grande passion d'Europe. Elle avait toujours dans son sac une immense boite contenant des feuilles de tous les pays du monde : du Rooibos, du Ceylan, de l'Earl Grey... Des thés à tous les parfums : caramel, fraise, pomme, poire, lavande, mûre, fraise, mangue, rose, bleuet, cannelle, bergamote... Il y avait de tout, pour tout le monde. Enfin, surtout, pour elle, puisqu'elle avait institué le thé dans sa journée, un à 8h, l'autre à 10h, à nouveau une tasse à 13h30, une à 15h, la traditionnelle de 17h, encore une à 20h et une dernière avant d'aller au lit. Soit sept thés par jour, et une option pour les invitations. Nous étions dans ce cas là. Pourvu que Michael ne lui serve pas un de ces horribles thés que l'on trouvait dans les supers marchés moldus. Ils semblaient tant aimer ces êtres aussi pitoyables que leurs thés en sachets. Europe l'avait encore remarqué en voyant la revue posée sur le bureau. Et Michael était prof de Magie Noire? Ou va le monde? Malheureusement pour Europe, c'était son seul défaut, elle ne pouvait tout de même pas lui en vouloir.

"Hum, avec plaisir très cher Michael. Je prendrais un Rooibos à la vanille sans sucre, évidemment. Juste une rondelle de citron frais, si vous en avez. Ça tombe plutôt bien, je dois avoir une boite de mes fameux biscuits sans sucre, sans lait, sans beurre, sans crème et sans matières grasses. Pourvu que je les trouve."

Europe attrapa son sac à main, il était agrandi magiquement, et la jeune femme avait une fâcheuse tendance à y perdre ses affaires. Elle plongea la main dedans. Elle sortit la boîte à thé qui prenait la moitié de la place, puis une trousse de maquillage, un service en porcelaine, un portrait de son père, une douzaine de livres, une robe de rechange, quatre épingles à cheveux, et finalement, elle brandit triomphalement sa boite à biscuits. Elle ouvrit la boîte sur le bureau :

"Alors vous en avez à la carotte, à la pomme, à la noix de pécan et aux raisons secs. Le mieux, c'est de les appeler."

Europe ensorcelait toujours ses biscuits pour faciliter le choix des parfums. Ainsi, il suffisait de citer le nom d'un fruit ou d'une noix, et le gâteau sec venait se poser sur le bord de la tasse. La grande classe, comme toujours!
Il était peut-être temps d'écouter son hôte, songea-t-elle. Surtout qu'il commençait à dire n'importe quoi! Europe hocha frénétiquement la tête pour lui signifier qu'il se trompait. Pourquoi voulait-il qu'elle vienne lui parler de ses débordements? Elle voulait discuter, passer un bon moment, elle venait juste de le lui dire! Elle n'allait pas se prendre la tête pour un élève qui était passé outre les règlements! Non mais vraiment. Les professeurs de nous jours étaient bien trop pris par leur travail, il fallait décompresser.


"Michael, je vous en prie. Laissons cette histoire de côté, il l'avait sûrement bien cherché. N'hésitez pas à les envoyer dans mon bureau si ils vont trop loin. Je me ferais un plaiiisssiiir de les accueillir. Je leur ai même préparé un petit coin rien que pour eux. Le paradis. Non, je venais seulement échanger quelques mots avec vous, entre deux cours. Voilà longtemps que nous n'en avons pas eu l'occasion. Bien, je vais peut-être me taire un instant que vous puissiez glisser une phrase dans mes incessantes tirades! Parlez moi de vous!"

_________________
~*Directrice de Poudlard*~
~*Chef-adjointe des Mangemorts*~
Pink Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Storm
* Cool Admin... *
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1035
Age : 32
Maison ou métier : Directeur Serdaigle/Brigadier Auror/Professeur de Magie Noire
Mood : Prétencieux
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Dim 13 Juil - 23:58


Décidemment, cette jeune femme réservait bien des surprises! Que de bric à brac dans ce si petit sac à main!
Storm fut pris d’un fou rire incontrôlable lorsqu’elle commença à déballer tous les ustensiles nécessaires à leur petite pause. D’autant plus qu’elle lui avait parler de biscuits sans aucun additif ni autres composants néfastes à une taille de guêpe.
La main devant la bouche pour dissimuler son incroyable sourire moqueur, il ne pût s’empêcher de lui envoyer son premier compliment de la journée.

« Ma chère, comme si vous aviez besoin de surveiller votre ligne! »

Il était certain qu‘elle prenait beaucoup de soin de son image. Ses lèvres, ses cheveux, son maquillage fin et discret… Rien n’était laissé au hasard.
Il regarda avec intérêt sa précieuse boite contenant milles et un sachets de toutes sortes. Puis retourna la tête vers son tiroir qu’il ouvrit d’une main experte pour finalement se sentir bien coincé par la demande de son hôte. Un thé au Rooibos? Il ne savait même pas de quelle plante il s’agissait… Un comble pour un Serdaigle premier de sa classe! Avec un citron en plus! Avait-il ici une corbeille de fruits dans les parages? Certainement pas.
Là, il se retrouvait vraiment idiot, il n’avait que de simples sachets moldus au parfum de tous les pays. Quelques arômes simples tels la fraise, la menthe ou encore la cannelle, et certains mélanges raffinés et exotiques mais loin de satisfaire Miss Europe et son goût prononcé pour les thés de luxe. Enfin c’est-ce qu’il pensait à première vue…
Dès lors son sourire s’effaça, laissant place à une grimace déformant le coin de ses lèvres. De peur de paraître complètement sans goût, il préféra nier l’évidence.

« Désolé, je n’en ai plus, j’ai terminé le dernier hier. Vraiment sorry ma chère. »

Il ramassa en vitesse son prospectus géographique afin de cacher les petites douceurs du monde sans magie dans son tiroir.

« Ah, ces moldus et leur fâcheuse manie de d’écrire le monde dans lequel ils vivent. Je trouve çà parfois intéressant de connaître l’univers extérieur à travers leurs lettres. »

Oui, Storm aimait les moldus, mais sans plus. Il ne les adorait pas mais ne les détestait pas non plus. Il aimait juste certaines de leurs manies, comme celle de conduire des voitures de course, cette grisante expérience de vitesse, le vent qui vous frôle le visage, le moteur qui ronfle et les pneus couinant dans les virages, marquant la sphalte de leur passage plus que téméraire.
Il s’arrêta, pensif en regardant le ciel à travers la vitre. Puis repris ces paroles d’un ton las et déconcertant.

« Il faut bien dire que je suis trop souvent cloîtré dans l’enceinte de l’école…Je…Je prends mon travail trop à cœur. Et dire que j‘ai accepter ce poste par amour…Enfin vous devez connaitre cette histoire...»

Il poussa un léger soupir lorsqu’il reporta son regard sur Miss O’Brien et son sourire, bien que timide, réapparut. Heureusement, cette dernière avait tout prévue: service, thé, gâteaux… Comme si elle avait pût lire dans ses pensées, deviner son intention à l’avance. Cela lui rappela alors un certain cour…celui de la jeune Walker, l’occlumencie. Une petite pointe au cœur à cette pensée, il attrapa délicatement l’une des soucoupes et une tasse.

« Vous auriez de la menthe avec du miel de montagne parmis vos arômes au plus grand des hasards? »





_________________
What I've done, I'll face myself,
To cross out what I've become,
Erase myself and let go
what I've done.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Europe O'Brien
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 498
Age : 28
Maison ou métier : Directrice de Poudlard
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Jeu 17 Juil - 18:10

Du miel? Europe frôla la crise cardiaque! Comment pouvait-il s'enhardir au point de lui demander du miel? Il était suicidaire? Fou? Maso? Tout le monde savait pertinemment que la jeune Directrice de Poudlard était végétalienne, et ne mangeait donc ni oeuf, ni lait, ni viande, ni poisson, ni fromage, ni beurre...ni miel! Elle était complètement opposée à l'exploitation du monde animal pour la subsistance des Sorciers! Alors, elle n'allait pas cautionner les mauvais traitements affligés à ces être sans défense en se trimbalant avec un pot de miel dans son sac! Europe était sans voix, elle n'avait subitement plus le coeur du tout à prendre le thé, ni même à manger un petit biscuit. La main sur le coeur, elle était figée dans une position qui soulignait sa stupeur. Un peu plus, et il allait lui sortir un poulet rôti! Grand Dieu, une telle pensée lui provoqua un frisson qui lui parcouru le corps de la pointe des cheveux aux confins des orteils.
Elle n'était pourtant pas au bout de ses surprises! Il osait pouffer en regardant ses gâteaux! Sa fierté à elle! Une recette tout droit sortie des méandres de son esprit! La seule chose qu'il trouvait à faire c'était d'en rire? Quel affront! Europe se moquait éperdument de son poids!


"Voyons Michael! Je fais simplement attention à mes dents et à mon foie, savez-vous que c'est un organe qui ne supporte pas les excès oléagineux?"

Cerise sur le gâteau, bûche dans la cheminée, jus de pamplemousse dans le verre, il n'avait pas de thé! A quoi bon proposer quelque chose que l'on a pas? Heureusement qu'elle avait toujours le nécessaire dans son sac. Elle rangea sa robe et ses épingles à cheveux, et laissa le service ainsi que la boîte à thé sur le bureau. Elle remarqua qu'une bouilloire sifflait dans l'âtre. D'un geste habile de sa baguette, elle la fit venir à eux, et servie deux tasses fumantes. D'une voix forte, Europe appela : "Thé à la menthe" . Une dizaine de feuilles de thé vinrent se poser dans la boule qu'elle avait ouverte. D'un bruit sec, Europe la referma et la posa délicatement dans la tasse du Professeur. Elle fit de même pour elle, avec du thé Rooibos. Elle était très friande de ce thé rouge d'Afrique. Elle arriva même à dénicher au fond de son sac un joli citron non-traité qu'elle pressa dans sa tasse sans états d'âme. Europe ne reparla de "l'affaire du miel" comme elle l'appellerait désormais. Préférant tabler sur un oubli malencontreux de son hôte étourdi.

"Avant que vous ne fassiez la bêtise, très cher, le thé se boit sans sucre."

Autant devancer les entailles aux bonnes manières de Michael. Elle but une gorgée et reposa sa tasse pour croiser ses mains en signe de bienveillance lorsqu'il lui parla enfin de lui. Succinctement, brièvement, mais c'était un début. Elle l'écouta parler de son métier, sa vie sociale et ses amours en deux phrases. On pouvait dire qu'il avait un esprit très synthétique! Europe n'avait pourtant pas souvenir de cet amour qui l'avait poussé à devenir professeur... A moins qu'il ne parle de la jeune Walker qui enseignait l'occlumencie. Enfin, il n'était pas très correct de commencer directement là-dessus :

"Professeur c'est une vocation, que voulez-vous... Regardez-moi, je pensais quitter Poudlard en arrêtant d'enseigner, et pourtant, je suis toujours là, pour longtemps encore! Nous sommes condamner à vivre reclus ici pour inculquer un minimum de choses à ces enfants. C'est quand même une belle destinée, non? Bien que parfois, nous nous sentons tous un peu seuls... Mais vous me parliez d'un amour qui vous aurez poussé à accepter ce poste, c'est bien que vous avez ici, à Poudlard, quelqu'un avec qui partager vos joies, vos doutes et vos peines?"

_________________
~*Directrice de Poudlard*~
~*Chef-adjointe des Mangemorts*~
Pink Lady
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Michael Storm
* Cool Admin... *
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1035
Age : 32
Maison ou métier : Directeur Serdaigle/Brigadier Auror/Professeur de Magie Noire
Mood : Prétencieux
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Entretien privé   Sam 19 Juil - 11:29

Storm avait commit deux impairs en très peu de temps. D’une il avait omis le régime très spécifique de sa supérieure, de deux il avait débuter sur un thème un peu osé et personnel… Mais n’était-ce pas ce qu’elle lui avait demandé quelques temps plus tôt?
Bien sûr il aurait pût entamer une conversation sur ces cours, sur ses filleules, ou sur tout bêtement sa position au sein des aurors mais voilà, Michael ressentait pour cette jeune femme une affection toute particulière, entre amour et respect. Il n’arrivait jamais à distinguer ses sentiments, comme un fils en avait pour sa mère, il se sentait irrésistiblement rattaché à elle, une confiance à demi aveugle. Elle représentait la seule et unique personne à qui il pouvait se confier. Alors parler de telles choses lui paraissait le plus naturel du monde.

Il s’arrêta pour la laisser parler, buvant délicatement son thé non sucré et non miellé mais cela restait tout de même acceptable pour son palet délicat.
Aux paroles de Miss O’Brian virent s’ajouter les souvenirs de ces anciens élèves. Beaucoup de Serpentards dans le lot mais certains arrivaient à se dégager de cette masse par leur prestance, leur goût insatiable pour le savoir, et quelque fois une gentillesse à toute épreuve.
Comme Salomon Rupert, un jeune vert et argent qui avait suivi la Magie Noire durant tout son cycle de formation. Il avait appris durant ces deux dernières années ce qu’était la politesse à coup d’expulsion mais au final le jeu en valut la chandelle. Quelques punissions, quelques heures de colle et de gym en compagnie d’un auror dévoué à l’enseignement en pleine forêt interdite, l’avait rendu aussi docile qu’un agneau… Enfin d’apparence… Ce qui ce passait hors Poudlard ne concernait strictement pas Storm et il ne voulut jamais en savoir le moindre détail.

Chaque année c’était le même rituel, les 7ème années venaient le saluer avant leur départ, lui offrant des surprises, quelles soient bonnes ou mauvaises, dans son propre bureau. Chose que Michael trouvait assez sympathique mais totalement déplacé de leur part. C’était à lui d’offrir ces connaissances et pas l’inverse sacre bleu!
Il acceptait cependant leurs cadeaux avec un petit pincement au cœur pour certain. Ce métier était à coup sûr une entreprise à haut risque si vous étiez un temps soit peu sentimentale.

Storm tilta lorsque la directrice finalement aborda le sujet délicat…


« Oui, je dois avouer que durant ma formation d’élève, je me suis lancé à contre cœur dans la sorcellerie occulte. Je voulais… changer. Ne plus être ce petit Mickey, le rat de bibliothèque coincé, le Serdaigle par excellence. »


Il se leva, la tasse à la main, pour finalement s’accouder à la commode un peu plus loin. Il observa le font de la coupelle de porcelaine tout en remuant le peu de liquide à l’intérieur.

« Et puis au fur et à mesure, je n’ai pût quitter cette matière, déjà obnubilé par cette soif intense de pouvoir. Je voulais que cela me transforme… maintenant je ne peut plus arrêter la machine en marche.
Le comble, c’est que çà n’a rien changer pour autant! Celle que je convoite se fiche éperdument de moi ou alors le cache vraiment bien…
J’avais, il y a trois ans, inventé un petit rituel pour m’octroyer sont cœur. Mais après réflexion, je préfère gagner son amour loyalement. »


Storm se dirigea vers une armoire juxtaposée au bureau et ouvrit précautionneusement la baie vitrée pour attraper un petit livre aux reliures dorées. Il l’ouvrit à une page précise et montra les récits manuscrits à Miss O’Brian.



Citation :

Pour Soumettre à son pouvoir


- Accessoires:
Un coeur de papier rouge
Une bougie noire
Des pétales de roses que vous ferez brûler
Une aiguille stérilisée (passez la sous une flamme)

- Rituel:
Ce sortilège doit être fait un vendredi soir, de préférence par une nuit sans lune.
Inscrivez le nom de la personne sur votre coeur de papier. Allumez la bougie et l'encens en prononçant :

Lilith,
Toi qui règne sur la passion et la concupiscence
Pose ton regard sur moi.
Je désire cette personne,
Je la veux à tout prix,
Je veux en faire mon esclave soumis.
Accorde moi cette faveur !!
Par mon sang, je me lie.
Je la désire avec chaque battement de mon coeur,
Avec chaque souffle que je prends.

Piquez le bout de votre pouce gauche à l'aide de l'aiguille et laissez tomber trois gouttes de sang sur le coeur de papier. Placez ensuite ce dernier au-dessus de la bougie et dites trois fois :

Par le pouvoir du sang et du feu,
La magie s'active maintenant
Tu vas ressentir l'attraction
Que j'exerce sur toi.
Tu n'as d'autre recours
Que de venir vers moi.

Enflammez le coeur de papier et les pétales de roses, en les déposant dans un encensoir ou sur une assiette ou encore sur un plat de métal pour qu'ils se consument complètement. Concentrez votre attention sur les flammes et répétez :

Bats pour moi coeur mortel,
Désire moi avec toute ton âme,
Rêve de moi lorsque la nuit descend,
Viens vers moi, je t'attends...
Que rien ne retienne, ni voeux ni amour
Tu m'appartiens maintenant.
Ainsi soit-il.

Continuez à vous concentrer quelques minutes et laissez la bougie et l'encens se consumer complètement.


Jugeant lui avoir laissé assez de temps pour la lecture, il referma son livret vivement, comme s’il s’agissait d’une œuvre satanique n’ayant pas sa place au sein de cet établissement, une hérésie!


« Bien sûr, je ne l’ai jamais testé et je m’en serai mordu les doigts si je l’avais fait, ce n’est pas digne d’un auror, et je ne serai certainement pas devenu brigadier le cas échéant. Mais vous savez comment on peut être bête à cet âge…Ceci dit, délicieux vote thé! »


Il fixa d’un regard inquiet la directrice, attendant sa réaction avec impatience et crainte. Allait-elle le courroucer sur ce qu’il avait fait autrefois? Allait-elle le virer pour une faute de jeunesse?Un esprit mal tourné il était jadis mais aujourd’hui, sa double profession lui permettait de se recadrer rapidement. Dans son fort intérieur, il s’avait pertinemment ce qu’il serait devenu sans son second emploi, l’un de ces mangemorts fussent-ils toujours en vie, mais il ne préférait pas y penser d’avantage…


[HJ: oups t’inquiète, je les ferai plus courts à présent^^]

_________________
What I've done, I'll face myself,
To cross out what I've become,
Erase myself and let go
what I've done.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entretien privé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entretien privé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un entretien privé [Pv Pomona]
» Signal FM le 7 février 2011 Entretien de Jean-Claude Duvalier
» De l'entretien des armes et pièces et d'armures
» FER: Travaux d'entretien sur la route de l'Amitie
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salveo Maléficia :: ++Poudlard++ :: ==Le chateau== :: Les cachots :: Cours de Magie Noire :: Bureau de Sieur Storm-
Sauter vers: