Le monde magique sombre peu à peu dans le chaos
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Culture en serre (Clay Cooper)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashtyn Beltrane
6ème année
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Culture en serre (Clay Cooper)   Mer 20 Aoû - 11:21

Lundi matin-10h45, plein cours de magie noire.

C'est là que se trouvait, attablée devant son cahier, Ashtyn Beltrane sixième année à serpentard. Je ne vous raconte même pas l'ennui mortel que subissait cette jeune fille en ce moment.
Les cours, assomants tout simplement assomant. Bien que le professeur de magie noire soit agréablement beau, celà ne suffisait point à combler l'ennuie de cette chère Ashtyn Beltrane.

Professeur: "Miss Beltrane, je vous prierais d'écouter mon cours et de prendre des notes à l'instar de vos camarade de collège!"

"Que croyez-vous que je fasse, je ne suis pas en train d'écrire mes mémoires figurez-vous monsieur Storm!"

Professeur: "Je ne supporterais pas votre incroyable insolance toute l'année miss Beltrane, je vous préviens!"

"Je ne suis pas insolente voyons, je suis polie, de un je vous vouvoie, de deux je vous apelle monsieur!"

Professeur: "Votre ironie ne m'impressionne guère miss, encore une insolence de ce genre et vous sortez!"

"Mais je n'ironise pas! Je vous dis clairement ce que je ne fais pas et ce que je fais!"

Professeur:" Ca suffit, dehors de mon cours Beltrane!"

Ashtyn lanca un regard méprisant pour son professeur de magie noire.La jeune fille était sans cesse à fleur de peau et réagissait toujours et invariablement au quart de tour. Son professeur, ce débutant selon elle, était dans une fureur noire. Elle lui aurait bien proposé un petit calmant. A croire qu'il en avait toujours après elle.Rassemblant ses affaires, elle remarqua que la main de celui-ci tremblait nerveusement, elle l'avait surement exaspéré au plus haut point ce qui lui décrocha un léger sourire qui ne parrut pas innapercu pour celui-ci! Il ne manquerait plus que ses nerfs lache et qu'il ne l'agresse physiquement. Ashtyn se leva et tira sa révérence avant de se diriger vers la porte de sortie.

"Au revoir monsieur, à demain même heure, même cours!"
Professeur:" SORTEZ DE SUITE!!!"

La porte claqua au nez d'Ashtyn, qui elle s'impartit d'un rire soudain, le comique de la situation avait eu raison de son ennuie plus que mortel d'il y a encore quelques minutes. Serrant ses livres contre sa poitrine, la jeune fille se mis à arpenter les couloirs des cachots.Ses pas la guidèrent jusque dans le hall.Ashtyn hésita, allait-t'elle aller dehors ou bien retournerait-t'elle simplement dans sa salle commune? Mais n'eut-t'elle pas le temps de réfléchir qu'une silhouette s'imposa devant elle. Son professeur de botanique, Miss Parkerson. Il ne manquait plus que celà!

Professeur:"Beltrane, ne devriez-vous pas être en plein cours à cette heure-ci? Vous vous êtes une fois de plus fait expulser c'est bien ca."

"Exactement, ce n'est pas étonnant allez-vous me dire!"

Professeur:"Exactement! Vous a-t'il enlevé des points, non surement pas, bien allez donc en serre de botanique surveiller les mandragore, vous vous rendrez utile. Et surveiller aussi le filet du diable, je veux un rapport soigné et détaillé!"

Le professeur tourna les talons sans lui laisser le temps de répliquer quoique ce soit. Quelle mégère cette demoiselle Parkinson. Ashtyn foudroya son dos du regard, si elle avait pu l'assassiner sur place celle-là! Depuis quand les élèves devait accomplir le travail de ces professeur incompétents? C'était un comble, ils se plaisaient plus à mettre des retenues où enlever des points que de faire le métier pour lequel ils étaient payés!
L'insultant presque silencieusement, lachant de gros soupirs à tour de bras, répétitifs et très lourds de son humeur carrément maussade, Ashtyn sortit dans le parc. Elle rejoint les serres de botaniques qui se trouvait à mis chemin entre le parc et le lac.
En temps normal, la jeune fille aimait aller passer du temps dans cet endroit mais seulement et uniquement quand elle y allait de son plein grés. Ici on le lui avait en quelque sorte ordonné et là celà passait vraiment moins bien!

Ashtyn poussa les portes de ses trois grandes verrières reliées les unes aux autres qui étaient emplie d'une variété plus qu'impressionnante de plantes magiques. Elle alla vers les pots, ou les racines de mandragore poussaient à leur rythme. Elle les déplaca vers l'arrière de la première serre, les posa à terre, pris une chaise et s'assit en face en n'omettant pas de souffler une fois de plus! C'est à ce moment qu'elle entendit la porte s'ouvrir une fois de plus. Quelqu'un venait d'entrer à sa suite. La jeune fille se releva d'un bond de sa chaise et alla se cacher derrière des espéces de grands palmiers qui lui offrait une retraite momentanée. De là, elle pourrait aisément observer la personne qui venait de se joindre à elle sans se faire surprendre de suite...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clay Cooper
6ème année
avatar

Nombre de messages : 151
Age : 27
Date d'inscription : 16/08/2008

MessageSujet: Re: Culture en serre (Clay Cooper)   Mer 20 Aoû - 15:37

    Une nouvelle journée débutait, commençant à son tour une nouvelle semaine, l’une des toutes premières de l’année scolaire, qui laisseraient son nouveau lot de surprise et de soucis à n’importe quel étudiant choisissant l’activité à la passivité. Activité qui donnait parfois trop de notoriété et de célébrité, vous laissant ainsi passer pour quelqu’un de connu, et de facilement identifiable. En revanche, la passivité vous offrait le loisir d’exercer tous ce dont vous souhaitez, avec comme unique contrepartie de n’être qu’un petit étudiant modèle, qui ne s’attarde pas sur les chahuts et les provocations de certaines personnes. C’était cette seconde option qu’avait choisi de jouer le jeune homme de Gryffondor durant ses cinq premières années d’études dans le Château de Poudlard. Et cela lui avait parfaitement réussi, lorsque l’on sait qu’il a obtenu les meilleures notes dans certaines matières lors de ses épreuves de l’année précédente, principalement en botanique, soin aux créatures magiques, et sortilèges. Il ne démérita toutefois pas dans les autres matières, mais rata littéralement l’épreuve de potion. Bon gré mal gré, le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) Cooper entamait sa sixième et avant dernière année dans ce lieu particulier d’Angleterre, avec un état d’esprit assez serein. Qui ne le serait pas puisque depuis des années maintenant, le seigneur des ténèbres Lord Voldemort a disparu pour laisser place à une période de relative paix intérieur, comme extérieur. Serein donc, et ce malgré les quelques rumeurs sur la possible arrivée au sommet des mangemorts, d’un nouveau mage noir qui, à ce qui s’était fait entendre, était bien pire que l’ancien en place…

    Toutefois ce petit coté lumineux de la vie ne rendait pas le Gryffondor joyeux pour autant, et pour cause, qui pourrait l’être avec un passé trouble comme le sien, qui le laissait beaucoup plus dans l’inconnu, que ce soit dans ses souvenirs d’enfance, comme aujourd’hui, en s’éloignant des autres élèves de Poudlard, qui pourrait s’avérer des amis potentiels, comme des ennemis. Niveau sociabilité, on ne pouvait dire que le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) était quelqu’un de très loquace, et encore moins quelqu’un d’ouvert aux autres. Sa récente altercation avec un élève de Serpentard le prouvait bien. Mais au-delà de toutes ces étranges réactions qui n’étaient pas les siennes auparavant, sa punition montrait bien que le monde n’était pas le seul à changer. Lui aussi, semblait être en plein chamboulement, autan dans sa morphologie, qui devenait au fil du temps à ce qu’il aurait l’air en adulte, comme psychologiquement, au vue des quelques excès auquel il s’adonnait. Pour en revenir à la retenue qui l’amenait en ce matin de lundi dans la serre de botanique, ouvrant la porte de sa main droite, et laissant en arrière la gauche. Façon assez étrange d’arriver dans un lieu, surtout lorsqu’on ne sait pas si quelqu’un doit s’y trouver ou non. le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) connaissait l’endroit, c’était l’un des seuls lieux auquel il se permettait de décompresser, et même de temps à autres, discuté dans un dialogue à sens unique, avec les plantes. Assez bizarre que de faire cela, mais tout le monde avait ses petits moments de solitude, et parfois, celle qui s’était installé au dessus de sa tête était de trop, même pour lui.


  • « Et bouse bien liquide ! »


    C’est avec ces deux mots que le Gryffondor entra dans la grande serre abritant tout un tas de végétaux magiques, comme moldus, et qui servait à beaucoup de choses que le jeune homme ne connaissait pas encore. La botanique était une de ses passions, tout comme pouvait l’être l’apprentissage des sortilèges et la défense contre les forces du mal. Cependant, il avait toujours eut ce petit plus qui lui permettait d’appréhender toutes les questions des professeurs, en leurs clouant parfois le bec avec des réponses incongrues. Les mandragores étaient non loin de lui, sur sa droite dans des pots bien calfeutrés du soleil. D’autres espèces étaient présentes, un peu plus profondément dans l’immense serre qui laissait par endroit, les rayons matinaux du soleil la baignaient d’une luminosité magique. En d’autre circonstance, le sixième année se serait bien permis de vagabonder entre les allées de fleurs et autres, mais là, avec sa phrase qui fut accompagné d’un violent renfermement de portes, le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) n’avait pas l’envie de dialoguer avec qui que ce soit, plante comme sorcier, et c’est avec une expression à demi colérique qu’il continua sa marche sans prêter à quoi que ce soit, ne s’arrêtant qu’à l’une des tables sur lesquels étaient posés de simples fleurs, des géranium à vue d’œil. Une fois fait, et toujours de sa main droite qui était la seule visible, il enleva sa veste en jean, qu’il ne quittait que rarement, la déposant sur le dossier d’une chaise à ses cotés. C’est uniquement à ce moment que l’on put apercevoir sa main gauche, dont les phalanges se révélèrent être ensanglantés par endroit, un peu comme si le Gryffondor avait été percuté par quelque chose d’assez dur. Ou bien l’inverse, comme cela était arrivé il y a à peine une vingtaine de minute dans les cachots de Poudlard, à la sortie d’un cours de Potion. Satanée Serpentard, il avait vraiment dû le pousser à bout pour que le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) puisse sortir ainsi de ses gonds et de sa patience hors du commun. A peine cette fois-ci avait-il eut envie de répondre d’une phrase moqueuse, que son poing s’était vu partir comme un boulet de canon sur le flanc droit d’un septième année, qui avait bien dû la sentir cette gauche.

    Sa main meurtrie semblait être en état de tremblement incontrôlé, certainement dû à cause de la violence du coup, ou alors de sa punition personnelle, lorsqu’il dirigea par la suite ses coups sur les murs pierreux des cachots. A peine avait-il d’ailleurs frappé de son plein gré sur cette personne l’ayant provoqué, le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) s’en prit par la suite à lui-même. Il s’était toujours promis d’agir de ses poings en dernier recours. Sa carrure, avantageuse, lui donnait l’opportunité d’encaisser les coups, et d’en distribuer par la même occasion, mais cette promesse, faite uniquement à son âme de ne devenir violent uniquement contre des adversaires hostiles, avait été brisé par lui-même. Mais au moins, ce passage qui sembla délurée par les cinq ou six personnes de la maison de Salazar, les fit rebrousser toute tentative de vengeance. Surement prenait-il le Gryffondor désormais comme un fou furieux, capable de frapper n’importe quoi. Il faut dire que voir quelqu’un donner des coups de poings à un mur très dur, avait de quoi décourager les plus téméraires. C’est donc ainsi, les mâchoires crispés, et envoyé en retenue dans la serre par son professeur de sortilège qui connaissait le tempérament de le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) Cooper, que celui-ci s’y rendit, sans amertume d’aucune sorte, dans l’unique but de se calmer seul, comme à l’accoutumée. C’était sans compter sur la présence d’une personne qui se trouvait tapis dans l’ombre, derrière des plantes semblables à des palmiers, mais qui n’en étaient pas. Alors que le Gryffondor posait l’attirail nécessaire à ses soins, ces palmiers se mirent à vibrer d’eux même, car très sensibles aux stimuli, le moindre contact avec n’importe quoi les rendaient chatouilleuses. Trahissant ainsi la présence de quelqu’un à proximité.


  • « Se cacher n’a rien de très… courageux. »


    Hasardant ces quelques mots malgré la douleur aigue au bout de ses doigts du bras gauche, le ptit nain de gryffondor (censured by Loki) avait relevé la tête, mâchoire toujours bien serré, ses yeux grisés par la lumière des rayons du soleil se plissèrent en direction des grands palmiers. Au pire, s’il s’était trompé, il ne passerait pas pour un fou, et au mieux, il verrait qui est assez stupide pour ne pas connaitre les plantes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashtyn Beltrane
6ème année
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Culture en serre (Clay Cooper)   Sam 23 Aoû - 10:36

Ashtyn se tenait toujours derrière ses palmiers sans remarquer de premier abord que ceux-ci s'était soudain mis à trembler légèrement sous sa présence. La jeune serpentarde observait plus la porte de l'autre coté de la verrière qui venait de s'entrouvrir pour laisser entrer un jeune homme. Qui lanca un juron! Il n'avait pas l'air de très bonne humeur, pas dans son assiette même...
Elle le regarda avancer jusqu'a la chaise qu'elle occupait quelques secondes auparavant. Restant toujours à l'abris dans l'ombre, complètement silencieuse, elle l'observait, elle observait ses moindres gestes, la moindre de ses attitudes.

Peu de monde venait dans les serres, ce n'était pas vraiment l'un des endroits qu'aimaient fréquenter les étudiants de Poudlard.
Du moins pas de leur plein gré, le jeune homme se débarassa de sa veste en jean's ce qui laissa supposer à Ashtyn qu'il ne débarasserait pas le plancher de si tôt, à son grand damme. Elle aurait préféré nettement rester seule dans son moment de solitude qu'accompagnée mais soit le jeune homme présent était très différent de la masse estudiantine de Poudlard soit celui-ci devait s'être pris une colle tout comme elle. Dans ce deuxième cas,elle devrait très certainement s'accomoder de sa présence.

La jeune fille remarqua alors pour la première fois, ce tremblant légerement perceptible des palmiers qui lui offrait refuge. C'est ce moment que choisis ce garcon pour s'adresser à ...elle. Il se doutait de sa présence, mais en était-t'il réellement certain? Son regard venait de se planter vers elle, dans une expression légèrement crispée. Courage, il parlait de courage, Ashtyn lacha un juron intérieurement. Elle ne s'était pas retranchée par peur, loin de là. Elle tentait juste d'éviter du monde. La jeune fille fit une grimace, mais grimace adressée plus à elle-même plus qu'à quiconque. Soit! Advienne que pourra, Ashtyn sortit de sa cachette improvisée. Elle se décala des palmiers chatouilleur, vissant son regard azuré sur celui grisé du garcon.

-" Courageux, le courrage n'as strictement aucun lien avec ma présence ici! Je n'avais pas envie de compagnie mais apparment c'est raté!"

Ashtyn Beltrane s'avanca dans l'un des rayons de soleil qui traversait le toit de la verrière, la coupant ainsi de l'ombre sécurisante qui lui offrait une retraite momentanée. Son regard glissa le long du garcon et son attention fut accrochée par la blessure que celui-ci portait à la main. Une bagarre d'ou la résultat d'une possible colle? Peut-être bien, mais la jeune fille ne poserait pas la question, celà ne lui regardait pas après tout!
Elle fit fis de son observation pour rejoindre les pots de mandragores qu'elle devait hélàs surveiller, sa main éffleura la poche de sa robe de sorcière, s'assurant de la présence de sa baguette.

-" Ca fait mal?" demanda t'elle innocemment sans plus de préambules."

De toute manière à cette étape, elle n'avait plus vraiment le choix que de supporter la présence du jeune homme. Mais il est vrai que dans sa colère intérieure du moment, elle aurait préféré la calmer seule mais on ne fait pas toujours comme on le veux. Ashtyn reprit son carnet de note laissé sur la table et anota quelques remarques comme ca au brouillon. Elle ne semblait pas attacher plus d'importance que celà aux événements.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Culture en serre (Clay Cooper)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Culture en serre (Clay Cooper)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La culture française s'exporte
» La culture UMP
» Test de culture générale...
» Culture littéraire
» Abby Cooper is here o/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salveo Maléficia :: ++Poudlard++ :: == Hors du chateau== :: Le parc-
Sauter vers: