Le monde magique sombre peu à peu dans le chaos
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashtyn Beltrane
6ème année
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   Lun 28 Juil - 23:58

Voici quelques mois à présent qu'Ashtyn était revenue à Poudlard! Elle entamait sa sixième année dans la plus prestigieuse des écoles de magie de toute l'Angleterre! La jeune fille était heureuse d'être là, c'était l'endroit où elle se sentait le mieux, le plus en sécurité et aussi celà lui permettait d'échapper au manoir familialle mais surtout à sa mère dont les relations avec elle ne s'était guère améliorée au fil des années, après ce fameux soir où son calvaire avait commencé. Ce fameux soir où les choses avaient été beaucoup trop loin, laissant trois sillons estompés par le temps dans le dos de la jeune Ashtyn Beltrane!

La journée avait plutôt bien commencé pour la serpentarde, levée de bonne heure, elle avait quartier libre aujourd'hui, c'était dimanche.Elle avait pris un petit déjeuner copieux à table dans la grande salle, composé de petits pains aux chocolats dont elle rafollait et d'un bon chocolat chaud agrémenté de poudre de gingembre et tout celà dans la bonne humeur la plus totale.
Discutant de choses et d'autres avec ses collègues serpentardesque, comme les derniers potins sur les familles Potter et Weasley, sorciers de pacotilles ou encore sur le derniers match de quidditch que l'équipe des verts comptait bien remporter la coupe cette année. Mais la note de bonne humeur s'était envolée à la fin du déjeuner...Ashtyn s'était levée de table et se retournant pour sortir de la salle des repas, elle s'était fait rentrer dedans par une espèce de morrue au QI de bulot avarié appartenant aux pouffons ces espèces de choses toutes jaunâtres qui n'étaient même pas capable d'aligner trois lignes. Résultat de la course, Ashtyn se retrouvait avec une énorme tache de café sur sa jolie chemise de satin blanche.

Le regard foudroyant d'Ashtyn Beltrane se posa sur cette pouffonne, aussi dur et froid que l'acier, si ses yeux avaient pu tuer en ce moment la petite serait allongée sur le sol baignant dans son sang! Comment osait t'elle en plus la regarder dans les yeux!!! Celle-là elle n'allait pas la rater, elle subirait les foudres et colères d'Ashtyn!

- " Espèce de pouffonne, tu ne peux pas regarder où tu mets les pieds, c'est pas croyable de faire preuve d'une telle maladresse, allez va jouer aux billes sale sang de bourbe, tu me dégoutes!"

Rien de bien méchant pour le moment, trop de monde! Mais la vengeance est un plat qui se mange froid et le visage de cette sang impure resterait gravé dans la mémoire d'Ashtyn jusqu'a ce qu'elle lui fasse regretter un jour d'être venue au monde. Et voilà il n'en fallut pas plus à la jeune fille pour être de mauvaise humeur pour toute la journée. Elle partit se changer avant de se décider à quitter le chateau pour la journée. Supporter une minute de plus tout ces sales petits pucerons lui donnait la nausée, il fallait qu'elle s'en aille, qu'elle s'aère l'esprit.
Sa journée elle la passa à Londres, dans le quartier de Picadilly Circus tout d'abord, ensuite elle fit les galeries marchandes. Mais elle n'acheta rien, elle dina dans un restaurant chic de la capitale et c'est vers la soirée qu'elle continua à se ballader jusqu'a ce que ses pas la mènent au cimétière.

Pourquoi choisir cet endroit pour terminer la soirée, Ashtyn n'avait pas envie de rentrer. Elle aimait cette solitude quelque fois même si la jeune fille était suffisament appréciée et entourée parfois elle aimait à se pousser dans ses retranchements comme celà elle avait l'impression d'être libre, de respirer et d'éviter les contraintes. Si ses pas la menèrent ici c'est mue par une profonde tristesse, quelqu'un qu'elle chérissait plus que tout avait trouvé comme dernier refuge cet endroit si lugubre et silencieux! Son père, souvenir d'une époque où tout allait bien, où elle était heureuse, insouciante comme une enfant de son âge était en droit de l'espérer mais la vie en avait décidé autrement, et la vie lui avait arraché cette précieuse personne.

L'atmosphère était pesante, un lourd silence régnait en maître sur ce lieu de dernier repos des morts. Lugubre, sinistre oh oui c'était ce que cet endroit semblait être, personne ne se serait attendue à y trouver une jeune fille à une heure aussi tardive, la nuit était presque tombée, encore quelque minutes et l'endroit serait encore plus sombre que jamais! Ashtyn semblait être seule mais seulement en apparences, et il ne faut jamais s'y fier! Un craquement de branche retentit dans son dos, craquement à vous donner la chair de poule. Sortant sa baguette de la poche de sa longue cape noire, Ashtyn se retourna précipitament.

- " Qui va là? Montrez-vous ou...ou vous allez mordre la poussière!!!" lanca t'elle au hazard tendue comme un ressort prête à bondir au moindre danger.

Citation :
Hj: Kraven Sutherland vous devrez placer cette phrase dans votre réponse.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   Jeu 31 Juil - 17:08

Seize ans de conneries en tout genre, que le temps passait vite! Pour sa 6ème année, Kraven, du nom de Sutherland, était de nouveau revenu à Poudlard avec la ferme intention de poursuivre sa formation de mangemort au sein de l’Armée de l’Enfer. Drôle de nom! Lui aurait préféré les Sataniques de l’Angoisse ou bien encore la Horde des Dépeçeurs. Ce n’était pas à lui d’en choisir l’appellation mais plus tard qui sait? Avec son charisme perturbateur et son coté malsain, il pouvait espérer devenir quelque un d’imposable parmis la lignée des représentants de Vous Savez Qui.
Même après son départ pour les enfers, les idées de Sieur le défunt Voldemort étaient restées encrées bien profondément dans les cœurs des derniers partisans encore de ce monde.
Les mangemorts étaient peut-être moins bien nombreux qu’autrefois mais leur dévotion et leur courage était à présent au service d’un tout nouveau chef, un certain Anderson qui avait la surprenante faculté d’attiré à lui n’importe qui ayant un temps soit peu de mal-honnêté. C’est ainsi que le plus jeune des Sutherland c’était rallié à leur cause. Une mystérieuse lettre anonyme lui était parvenue durant sa première année alors qu’il commençait ses exploits de digne Serpentard, traquant les petits pouffy sur l’enceinte du château, lâchant des bombes à eau du haut de la tour Est, un lance pierre en main visant les hiboux postaux. Un bon petit serpy, n’en doutez pas!
Pendant ces 5 années il avait suivi en compagnie de ses « camarades » l’instruction de ses ailleuls mangemorts au plus profond de la forêt interdite parmis les ténèbres enchanteresse des sombres chantiers moisies.

En parlant de moisie, l’odeur se faisait de plus en plus forte… Il y avait-il un cadavre de charogne en décomposition dans les parages? Kraven eut le petit réflexe, un petit pincement au cœur alors que de fines rides plissaient sur son nez.
Soulevant un bras dans les airs, il baissa la tête et renifla de nouveau. Non non, ce n’était pas lui…

Il fallait bien avoué que cette journée avait été particulièrement fatigante. Il avait passé une bonne partie de ce samedi à défiler dans les ruelles commerçantes de Londres en compagnie de sa troupe. Quelques sorciers de 6ème année eux aussi dont Kraven avaient horriblement besoin afin de se sentir conscient, vivant.
Ils s’étaient tous arrêtés dans le petit Chinatown en plein cœur de Soho, un quartier atypique caractérisé par ses magasins, boutiques et restaurants chinois et asiatiques. S’il était autrefois un quartier pauvre, il était aujourd’hui l’une des premières attraction touristiques. Quelle douce sensation de frayeur les jeunes gens avaient ressentis alors qu’ils se fondaient aux moldus, un sentiment de puissance, d’être à la fois à part et unique. Voilà l’une des deux seules raisons qui forçaient Kraven à se mêler aux sang impures.

L’autre excuse était plus liée à la gourmandise. Même si Sutherland paraissait bourru et hargneux au point d’éprouver du dégoût envers ses interlocuteurs, il n’en était pas moins raffiné. Aussi il appréciait les bonnes choses à leur juste valeur telle que la cuisine nipponne, une merveille de diversité et de finesse, une association permanente des saveurs sucrées et salées comme les crevettes à la citronnelle, les gambas à la sauce piquante ou encore le porc à l’ananas…
Ils s’étaient donc tous repus de mets variés payés en monnaie de singe mais chuttt……

« Vite gros Georges et petit Jean!! Prenons la poudre d’escampête!! »

Après cela mieux valait la jouer finaude, se séparer pour le reste de la journée et se planquer dans des endroits à vrai dire un peu morbides comme les aimait Sutherland.
Lui avait choisi le cimetière du coin, patientant sagement assis sur une stalle tombale la cigarette au bec, fumant une feuille de mandragore volée quelques jours plutôt dans la serre du château.

La fraicheur nocturne commençait à se faire ressentir, les premières lueurs de la lune pleine se faufilant à travers l’épaisseur d'un brouillard typiquement british. Malgré ce lit cotonné blanchâtre, le cimetière paraissait à ses yeux bien accueillant, allez savoir pourquoi?
Un coup rapide sur sa montre, pratiquement 20h00. Il fallait enfin rentrer au domaine familiale, il avait commis assez de méfaits pour la journée. Il écrasa son mégot sur le granit décrépit et se rentrait alors qu’au détour d’un mausolé poussiéreux il entrevit une ombre penchée.

* Encore un fichu moldu…*

Etait-ce vieux frippon nippon de Hyu Kiichi qui l’avait suivit sans vergogne durant des heures? Merf… fallait tout de même le faire! Il en avait donc autant que çà après le doux et timide Kraven?
Quand bien même, il n’avait pas un seul moyen de se défendre ce soir mais il s’approcha de l’ombre, ramassant un bois mort au passage et le cachant derrière son dos. Puis petit à petit les courbes se furent plus nettes… Quelle surprise, alors qu’il se tenait à quelques mètres, d’entrevoir une forme bien familière dans la main droite de son « poursuiveur »!
Petite taille, fine et élancée…Une voix qui se fit tendue et crispée, celle d’une jeune sorcière! Ouf, ce n’était pas le propriétaire du restaurant. Soulagé, il se dévoila d’un bond, d’un ton plus qu’ironique:

« Excusez moi mademoiselle, je ne suis qu’un gnome putréfié indigne de fouler votre beauté de mon regard de merle en frit. Ne vous en déplaise? »

Citation :
Miss tu devra mettre la prochaine fois:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ashtyn Beltrane
6ème année
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   Sam 2 Aoû - 0:22

L'atmosphère lugubre du lieu n'avait rien de rassurrant dans cette pénombre, Ashtyn ne distinguait que vaguement les formes de cet inconnu, d'assez grande taille, assez imposant elle su de suite qu'elle n'avait pas à faire à une femme encore moins à une autre jeune fille. D'ailleurs qu'aurait-t'elle fait dans un cimetière à cette heure-ci de la nuit. Et bien, mais toi Ashtyn, que fais-tu ce soir dans ce cimetière, question idiote ma très chère!
Toujours crispée sur sa baguette pointant l'inconnu comme si sa vie en dépendait et c'était peut-être le cas...Prudence est mère de suretée! Ashtyn tentait vaillament de ne pas trahir ses émotions et de les laisser se dépeindre sur son visage gracieu.

Jouait-t'elle le tout pour le tout en ce soir fatidique? Nul l'aurait pu se targuer de le savoir! Mais Ashtyn Beltrane ne se laisserait pas démonter aussi facilement. D'un bond, la personne inconnue s'avanca vers elle, l'ombre accrue se dissipa quelque peu laissant apparaitre le visage du jeune homme qui lui faisait face. Un temps d'arrêt se marqua comme si le temps s'était entièrement suspendu autour des deux jeunes gens. Minutes de claires réfléxions aux paroles fortuites prononcées par cet individu soudainement rencontré. Petite mimique de poupée se posant sur les doux traits d'Ashtyn Beltrane, sourire enjoleur à la limite du sarccasme ou de l'ironie à l'état pure.

- " Croyez-vous si bien dire! Vos yeux ne fussent-t'il posés ailleurs que celà ne me serait que d'une telle indifférence à vous faire devenir blafard de stupéfaction! Etes-vous de ses personnes totalement dénuées de bon sens que de suivre une jeune fille dans ses déambulations ou celà est-ce un fait totalement indépendant de votre volonté? "


La voici parlant tel un livre l'aurait fait mais après tout sa bonne éducation et la bienséance apprise prenait souvent le pas chez Ashtyn sauf lorsque cette dernière se mettait en colère.
Elle pouvait alors faire s'abattre ses foudres sur la pauvre personne qui avait le malheur de l'avoir offusquée. Mais le dialogue qui s'instaura soudain ne désamplit pas l'attention accrue que la jeune fille apportait envers son interlocuteur de la soirée, toujours aux aguets mieux valait faire preuve de jugeotte dans ces cas-là! Le soleil allait très bientot finir sa déclinaison à l'horizon et la noirceur de la nuit viendrait encore ajouter sa brume épaisse à l'ambiance déjà mortuaire à souhait des lieux.

- " J'espère au moins ne pas avoir à faire à l'un des ces garcons débiles qui me sortirais des choses l'étant encore plus tel que, craint mon pet vengeur ou trépasse! "

Le ton d'Ashtyn avait pris le chemin de l'ironie, son sourire était toujours accroché sur ses lèvres vermeilles. Nulle doute au vue de l'appélation de gnome que la personne lui faisant face était du même monde qu'elle. Il n'y avait qu'un sorcier pour palabrer de telles sornettes en guise d'une quelconque approche.Facetieu jeune homme à l'allure mystérieuse, un peu ténébreuse il fallait lui accorder. Ashtyn se déplaca lentement, sa longue cape noir offrant un bruit de froissement, elle recula de quelques pas rejoignant un mausolé ou elle s'adossa ne perdant pas de vue une seule seconde ce jeune homme.

Le visage d'Ashtyn retrouva son expression la plus commune, dénuée de toutes expressions. Le mausolée, ce mausolée était celui de la famille Beltrane, c'est ici que reposait l'être qui avait le plus compté pour Ashtyn, son père. Ainsi que ses aieuls sur des générations. Le contact de la pierre froide du mur avait suffit à rapeller à la jeune fille, la raison de sa présence en ce lieu. Le besoin de revenir sur son passé avait été le plus fort ce soir, mais pas son passé de tristesse, celui des bons moments qu'elle avait ou vivre avant de sombrer dans le plus pur cauchemard...

Citation :
Très cher, ta mission prochaine sera de placer dans ta réponse cette phrase:
Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   Mar 12 Aoû - 15:33

[hj: désolé du retard.....]



Jeune fille téméraire en ce lieu lugubre. Ce fut avec joie que le gnome s’avanca encore d’un peu plus près de cette inconnue, d’un pas nonchalant comme à son habitude, voir même titubante à la manière d’un crapaud qui se mouve sur le bitume.
La lune commençait à se faire haute dans le ciel et ses rayons se jouer dans les branchages doucement balayés par un vent glacial. Le huhulement des chouettes réveillées laissaient entrevoir une soirée glauques alors que les deux jeunes sorciers se faisaient face. Une rencontre hasardeuse mais qui pouvait se terminer en beauté ne sait on jamais. Kraven n’avait pas l’intention de lui faire le moindre mal si elle se présentait comme Serpentarde mais la fatidique question du: « Alors de quelle maison tu es? » était d’un ennui à présent mortel…Il commença à sautiller comme un enfant qui jouerait à la marelle en s’approchant encore et encore, jusqu’à parvenir assez près d’elle mais sans de trop pour pouvoir brandir l’arme qu’il avait dans le dos au cas où, son vieux bout de bois décharné qui partait déjà en morceau.
C’est alors qu’il fit les yeux ronds, elle lui envoya en plein dans les oreilles un sermon digne d’un vieux livre de français. Il se mit à exploser de rire, on se serait cru à l’époque de Louis XVI!

« Gné qu’est-ce qu’elle déblatère comme inepsies celle-là? »

Le seul mot compréhensible fut le dernier prononcé.
Puis levant un doigt au ciel, il se mit à humer l’air dans de petits reniflements audio,son nez qui se plissait dans de rapides mouvements laissant apparaître quelques rides à la surface de sa peau.

« En parlant de celà, je crains fort de vous décevoir demoiselle je viens tout juste de lacher un pet bien venteux en vous apercevant dans le noir! »

Il reporta son regard aussitôt sur la jeune femme, observant avec malice ses premières réactions face à un telle horreur. Mais trop longue de toute évidence, il ne s’attarda pas à son regard et préféra fixer le sien sur la tombe juxtaposée pour s’y assoire avec aisance et disgrace. Les Sutherland était à vrai dire une famille noble et se permettait toutes les folies. Kraven en représentait le principale défaut, aussi vicieux et cruel que ces ailleuils. Il ne sentait aucune gêne à s’assoire sur la dernière demeure d’une personne moldue ou sorcière.

Puis se fut le silence. Bien qu’apaisant après une telle débandade de politesses, le gnome commentait à s’ennuyer ferme. Il traîna sa main sur le granit poli et PAF!! Il assena un coup violent sur une habitante de la résidence mortuaire, une petite araignée qui ne demandait qu’à passer.
Content de sa victoire, Kraven se mit à s’applaudire seul quand il stoppa net les yeux reluisant d’un étrange lueur, regardant avec incompréhensibilité ses doigts se crisper. Comme de l’arthrite mais pour son âge il se fut inquiétant d’en avoir déjà. La lune éclairait enfin à son apogée les tombes.

« Kraven Sutherland pour te servir. Sur ce je dois partir.»

Aussi rapide qu’il était arrivé, le Serpentard sauta de la stalle pour commencer à s’enfuir par le chemin d’où il était apparu, ne préférant regarder derrière lui la jeune fille qu’il laissait.
Les rayons se reluisaient sur sa cape, il s’esquiva alors qu’une violente douleur le pris dans les jambes, ces membres le faisant atrocement souffrir. Il se rattrapa la main à terre lorsqu’il commençait à ressentire sa peau se craqueler de toutes part, ses os se briser pour se réassembler comme un puzzle déformant son apparence.
Les lambeaux d’étoffe tombèrent à terre, des griffes lui poussèrent, Kraven était à présent absent et faisait place à un loup-garou sanguinaire. La truffe dans le vent il renifla quelques instant avant de pousser un long hurlement.

Citation :

La prochaine fois:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ashtyn Beltrane
6ème année
avatar

Nombre de messages : 67
Age : 31
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   Sam 23 Aoû - 11:06

Etrange rencontre qu'en ce lieu de receuillement, étrange tournure de conversation également. Ashtyn ne se serrait attendue à rencontre rencontrer personne en ce début de soirée, mais les aléas de la vie font parfois que même si vous n'attendiez pas quelque chose, ce quelque chose arrive tout de même.
Le hululement des chouettes, la brume qui envahissait le cimetière, rajoutait à l'ambiance spéciale et surtout spectrale du lieu.
Le dos toujours callé contre le sépulcre marbrè de sa famille, la jeune fille rstait des plus calme, des plus aimable, ce qui était en soit plutôt assez rare chez elle.

Oh non ce n'était pas vraiment qu'Ashtyn soit méchante, comme tous les serpentards de sa maison, enfin tous serait sans doute exagérer, mais elle était considérée comme l'une des pestes les moins supportables. Quant à savoir si l'air faisait vraiment la chanson, là était tout le soucis! Un petit sourire en coin apparut à la remarque du jeune garcon. Originale cette facon de répondre, peu de monde tournerait en dérision sa propre personne ainsi, était-ce un mangeur de clown avéré ou alors du sarcasme bien prononcé, dans les deux cas celà suffisait à faire sourire Ashtyn Beltrane.

Le garcon s'avanca alors lui aussi, il alla s'assoir sur la sépulture, sous le regard rond d'Ashtyn. Et bien quel culot! Un petit picotement se fit sentir au niveau de sa poitrine, comme une colère indicible qui soudain prenait possession d'elle. C'était irréspectueux mais d'un autre coté, elle devait avouer apprécier l'aisance de ce jeune garcon à ne pas se préoccupé de la facon dont elle percevrait son geste. Un claquement de main retentit alors, il venait d'écraser prestement une petite demoiselle à huit pattes sur le blanc immaculé du marbre laissant une petit emprunte rouge vermeil.

-" Ma main meurtrière te frappera.
Je te tuerais volontairement,
Le liquide rouge se répendra,
Ce liquide rouge sera ton sang!
"

Etrange serais le qualificatif exacte en ce moment, au vue de sa réaction mais aussi des paroles lancées. Parler en prose était très certainement complètement innaproprié et devait la laisser paraitre un brin décalée. Mais qu'importe, Ashtyn s'en fichait après tout de la perception qu'elle offrait d'elle-même!
D'ailleurs le départ du garcon ne sie fit pas attendre, il lui lanca son nom comme un renseignement dont elle pourrait se servir plus tard, une autre fois et il s'en alla la laissant sur place.

Ashtyn ne s'en offusqua pas, elle n'en fit même pas grand pas, elle décalla son dos du mur et alla vers la porte du mausolée.
Elle comptait bien se receuillir sur la tombe du cher disparus. Mais alors qu'elle retirait la chaine qu'elle avait autour du cou, chaine à laquelle se balancait une petite clé, préciuse clé ouvrant le mausolé, un long hurlement déchira la nuit. Ashtyn frémit et lacha la chaine qui percuta le sol terreux du cimetière. Le regard azuré de la jeune fille se leva au ciel où des nuages sombre passèrent devant une lune argentée ronde et pleine. Un long frisson lui parcourru l'échine du dos, une peur venait d'envahir la jeune fille, un loup se serait t'il aventuré jusqu'ici?

La main tremblante d'Ashtyn se mit a glisser le long de sa robe de sorcière, attrapant dans sa poche sa précieuse baguette, la jeune fille sentit ses doigts se crisper sur ce petit bout de bois magique. Des bruits se firent entendre. Elle se retourna, son regard cherchait la provenance de tout ses bruits étranges, et soudain dans un rayon de lune, c'est là qu'elle le vit.
Dressé sur deux pattes de tout son long, la truffe au vent, un loup...non pas un loup, un loup sur deux pattes celà n'existait pas. Un frisson glacial s'empara de la jeune fille devant l'horreur qui venait de s'imposer à son esprit...reculant d'un pas puis de deux...Ashtyn détala aussi vite que l'éclair, elle se mit à courrir en direction de la sortie...

Citation :
Pour ta prochaine réponse:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aux creux de la nuit (défi PV Kraven)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Salveo Maléficia :: Hors Poudlard :: == Londres== :: Le cimetière-
Sauter vers: